Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Franck 40
  • Le blog de Franck 40
  • : Hubert-Félix Thiéfaine et Bauhaus font partie de mon univers... Musique, poèmes, citations et réflexions personnelles, politique, sport, passions et société composent ce blog. La bienvenue à vous !
  • Contact

Heure et date


Recherche

Pour des lendemains meilleurs

SOLEIL . CHERCHE . FUTUR

1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 13:49

Petit, tu te souviens sans doute de ce temps

où, enfermés dans des camps...

 

Plus tard, c'est avec audace...

 

on assassinait impunément

des milliers d'innocents...

 

que Mao a fabriqué sur place...

 

des juifs, des enfants,

des gosses et leurs parents...

 

par le conditionnement des masses...

 

à cause d'un fou sadique allemand

qui voulait créer par l'embrigadement...

 

selon la dialectique rouge et sans grâce...

 

des hommes SS pour mille ans !

 

un homme communiste, une nouvelle race !

 

Alors je te le dis, petit, fais gaffe au présent,

à ces vieillards, à ces soldats, à ces tyrans

qui, par un coup d'éclat militaire,

n'hésiteront pas à tout foutre en l'air.

Fais gaffe, petit, à tous ces gens,

à tous ces savants en blouses blancs

qui un jour prochain se vanteront

d'avoir obtenu des embryons

dans leurs minuscules éprouvettes

à partir de matières inertes,

des enfants crées chimiquement,

sans père ni mère, sans ascendants,

et dans l'incapacité de dire non...

Putain de destin, avoue que c'est con !

 

Cependant, petit, dis toi bien,

que pour échapper à ces crétins

va falloir éviter tout conformisme,

tout esprit imprégné de civisme,

et pareil à une cellule cancéreuse,

détruire les innombrables muqueuses

et semer la révolte et l'anarchie

au sein même de la bourgeoisie,

et surtout virer du pouvoir

toute la junte militaire

si tu veux perdre tout espoir

de voir grandir un état totalitaire !

 

Va falloir faire vite, petit,

avant que des cons en uniforme

ne débarquent dans ta vie !

 

Va falloir faire vite, petit !

 

Va falloir plus que des pavés !!!

Published by Dark Entries - dans Poèmes
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 11:25

19 Avril 1943

 

" 1er jour de révolte au ghetto de Varsovie.

  Une poignée d'hommes et de femmes

  surgis du fond de l'horreur,

  sachant qu'ils allaient mourir,

  se dresse contre l'armée allemande

  avec des armes dérisoires

  et conquière ainsi le respect du monde

  et le droit à la liberté...

 

Bilan:  42 jours de luttes

et quelques survivants. "

 

12 Juin 1964

 

" Procès Mandela à Rivonia.

  Le peuple noir en a plus qu'assez

  de vivre dans des ghettos,

  et tente de s'insurger

  contre le régime de l'apartheid,

  hostile aux droits de l'homme,

  surtout quand il est de couleur...

 

Bilan: réclusion criminelle à perpétuité et

nombreux affrontements police-milice-noirs. "

 

De Varsovie à Prétoria,

en passant par les libertés,

moi je dis au peuple juif,

au peuple noir, à tous les peuples:

Ose détester leur règne,

ose défier leur pouvoir.

Qu'importe une bataille perdue,

ta volonté est indomptable.

Pense à la revanche à venir,

à la haine immortelle et au courage

qui jamais ne cède, jamais ne se soumet !

 

(respect)

Published by Dark Entries - dans Poèmes
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 10:10

" Dans l'antiquité, les juifs esclaves édifièrent

  un monument à la gloire des Égyptiens.

  Maintenant, ils en édifient un à la gloire

  des Allemands, le ghetto de Varsovie ! "

 

" Une rangée de briques ici,

une rangée de briques là,

deux rangs, trois rangs...

On dirait une construction

édifiée au hasard, sans plan. "

 

 " Les allemands sont si bons avec les juifs

   qu'ils font des rafles pour leur donner

   des vacances gratuites, tous frais payés,

   direction les camps de la mort, au choix:

   Dachau, Treblinka, Auschwitz, Chelmno,

   Belzec, Sobibor ou Majdanek ! "

 

" Le mur prend de la hauteur:

5ocm, 1mètre, 1m50, 2mètres...

Il s'étire sur une ligne bizarre,

inexplicable, 15 ou 16 kilomètres,

sans raison; qui a conçu ce plan ? "

 

" Aussi, si vous voulez faire du cinéma,

  inutile de voyager très loin,

  le ghetto c'est comme Hollywood,

  ici, tout le monde a son étoile ! "

 

" 2m50, 3mètres, 4mètres...

Le mur est maintenant édifié,

des milliers de tessons de bouteilles

ont été cimentés sur le faite...

Malheur à la main qui chercherait

à y prendre appui, d'ailleurs,

au dessus des tessons, il y a

encore trois rangs de barbelés ! "

 

" Pour suivre un régime diététique, rien de pus facile,

  un peu d'exercice et les douches sont à volonté...

  Un SS peut en contrôler le bon volume de gaz,

  fini le douchage, on en ressort les cadavres ! "

 

" Ironie du sort, une église catholique

a été incluse dans le ghetto...

Pas un seul arbre, 400 hectares,

1500 immeubles, 500 000 habitants,

il est bien difficile de trouver de la place. "

 

" La solution finale, l'incinération dans des fours,

  une machine à broyer les os, des tas d'ossements

  atteignant parfois la hauteur d'une maison de 2 étages.

  La poudre d'os, humains évidemment, mise dans des sacs

  et expédiée en Allemagne, servira d'engrais pour les jardins ! "

 

(à méditer)

Published by Dark Entries - dans Poèmes
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 23:55

" Que de messies, de sauveurs, de faux christ et de faux prophètes

  ont prétendu mener l'humanité à son bonheur.

  C'est le culte de la race, le culte de la classe sociale,

  le culte du sur-homme, se sont-ils écriés !

  Mais tous ces chefs, ces conducteurs de peuples,

  après avoir suscité des engouements fanatiques,

  n'aboutissent qu'à réduire les hommes

  à de nouveaux esclaves et à transformer

  la terre en un immense charnier.

  Or, un seul sauveur au monde est venu libérer l'humanité

  du mal et du péché: c'est le Christ !

  Aucun autre nom sous le ciel ne peut exister

  par lequel l'homme puisse être sauvé.

  Le Christ, lui même, nous a prévenu.

  Prenez garde que personne ne vous séduise,

  car beaucoup viendront en mon nom en disant

  c'est moi qui suis le Christ, le sauveur attendu,

  et ils séduiront les peuples du monde entier... "

 

" L'homme ira jusqu'à s'adorer lui même

  et à se montrer sur les autels, plein de vanité,

  pour y recevoir l'encens et l'adoration des foules.

  Les disciples des fidèles seront persécutés,

  on vous livrera aux tourments a prédit le Christ.

  On vous fera mourir; à cause de moi, vous serez détestés.

  Mais se sera encore plus terrible à la fin des temps,

  les hommes se dresseront les uns contre les autres.

  Peuples, nations, régimes, sombreront les uns après les autres

  dans un chaos inextricable et quand la mesure du mal sera à son comble,

  le Seigneur, d'un grand coup, fera éclater sa colère et mettra fin

  au pouvoir du dernier et du plus redoutable des Antéchrists.

  Ce sera la croix du Christ, l'étendard de la victoire

  de la supériorité de l'esprit d'amour sur l'esprit de haine.

  La matière même de notre monde sera transformée

  en un nouvel univers, des nouveaux cieux et une nouvelle terre.

  Le Christ reviendra alors, enfin, en grand vainqueur,

  établir définitivement son royaume parmi les hommes. "

 

Toi qui cherches, toi qui doutes,

fais toi donc une raison pour crever en paix,

pour que ton christ, un jour, te rappelle à la vie.

 

Toi qui cherches, toi qui doutes,

tiens toi donc toujours prêt,

veille et prie car tu ne sais quand ce jour viendra.

 

Dieu seul le père le sait, c'est son plus grand secret !!!

Published by Dark Entries - dans Poèmes
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 21:46

Morue en kaki, mari cocu.

Morue insipide, mari mi-speedé.

Morue déssalée, mari délaissé.

Morue s'en fout que mari s'enfuit.

 

Fraîche, la morue !

 

Mari au képi, morue au piquet.

Mari cupide, morue qui pue.

Marie Curie, morue qui rue.

Mari qui joue, morue qui jouit.

 

Pas frais, le mari !

 

Rime à morue,

rume au mari...

 

Je me ferais bien une morue au bain-marie !!!

Published by Dark Entries - dans Poèmes
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 21:14

Dans la cité des cloches,

le président Camembert,

le préposé fantoche,

règne sur son ministère.

La vieille reine Pédauque,

la bienheureuse ratonne,

de ses geôliers se moque,

sa prison est un royaume.

 

Lors d'une croisade sans croix,

la curé confrérie,

vante le culte du moi,

la mort à crédit.

Pendant ce temps, bientôt 2000 ans,

tout en haut de la colline aux oliviers,

Jésus se les caille sur sa croix,

le fils de Dieu, recrucifié,

est mort en fraude avec les lois.

 

Jadis et naguère,

l'avocat du diable

monte une sombre affaire

contre le peseur d'âmes.

En ces temps là,

pour le naïf sous les drapeaux,

en avoir ou pas,

c'est pot-au-feu sur le gros lot.

 

L'idiot de la famille,

avec le fil du rasoir,

a raté son suicide,

pauvre ange noir.

Dans les grands cimetières,

ou bien les caves du Vatican,

les saints brûlent en enfer

sous l'oeil suppôt de Satan.

 

C'est dans la cité des cloches

que le président Camembert,

le préposé fantoche,

règne sur son univers...

Published by Dark Entries - dans Poèmes
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 20:37

Le monde est survolté,

le monde a faim !

Le monde est dissocié,

les morts on plaint...

 

Tous ces innocents, ces innommables...

 

Plus de patrie, vive l'ennui,

la révolution ou la trahison.

Karl Marx fait grève,

et la marche, ça crève.

No futurov chez les Ruskov !

 

Tous ces impuissants, ces impondérables...

 

Les beaux quartiers de mal-baisés

où la bourgeoisie hait l'anarchie,

l'automatisme imprégné de cynisme.

Mépris et dédain, le moine est radin !

 

Tous ces indifférents, ces impitoyables...

 

Attention à la corruption,

maudite Monique nique.

Les murges se purgent,

et les purges, ça urge.

Les moignons sentent l'oignon !

 

Lâche les brebis, la Marie,

et pis épie, attache la vache.

Sûr que c'est la volaille qu'on mitraille

pendant que la canaille, elle, elle ripaille.

Faut pas t'en faire, on a sauvé l'camembert !

 

Vive De Gaulle et la gaule,

les Champs Elysees et la télé,

le saucisson et le pinard,

monte le son, eh, veinard.

Chie français et ça se sait !!!

Published by Dark Entries - dans Poèmes
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 19:45

Ce soir, j'ai envie d'offrir des fleurs à ma bien aimée.

La dépense ne s'en trouvera pas trop affectée,

mais à défaut de fleurs, je m'offre du rêve artificiel.

Depuis Juillet 85, je ne cesse les dépenses

en fredonnant des airs incertains.

Aujourd'hui, j'ai fini le voyage

mais la morsure est profonde,

la plaie à demi-cicatrisée...

 

Quand viendras tu me guérir, mon amour ?

 

Je pense, je repense au passé

et là, prés de moi, s'entassent

toutes ces lettres que tu as écrites.

J'ai répondu et toi, tu as répondu,

et moi je n'ai plus répondu,

alors, tu as cessé d'écrire...

 

A quoi bon écrire...

 

Ce qui arrive, matérialise ma vie.

Dans mon délire, de jour et de nuit,

je ne note plus que des pensées

sur le papier, cessant les mots

car ils ne sont point expressifs

aux yeux de ma dérive...

 

Aujourd'hui, la vie ne tient que par un fil !

 

La folie s'accumule aux évènements actuels,

à l'instant même où une forme d'oppression

jaillit sur mon état d'incompréhension.

Mon père, je te hais pour tout ce que tu veux me faire endurer !

Toi même, tu opposes mes faits à ton idéal,

et tu pousses mon comportement à s'endurcir de jours en jours.

 

Je pense que pour le rendez-vous de l'an 2000, en retad je serais.

Commencez la fête sans moi, je ne sais si je vous rejoindrai...

 

(à mon frère)

Published by Dark Entries - dans Poèmes
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 17:00

Allongés dans vos cercueils,

morts parmi les morts,

moi, je ne vous envie.

Dans vos cachots humides

et bien trop noirs,

vos carcasses angoissées

se torturent l'esprit,

et se cognent le crâne

à des plafonds pourris.

 

De lents corbillards

défilent lentement

le long de vos âmes

rongées par les vers

comme par un remords.

Au fond de vos orbites,

un peuple muet

d'infâmes araignées

y vient tisser sa toile.

 

Dans vos caveaux putrescents,

de gluants bataillons de larves

s'activent inlassablement

à dépouiller votre squelette.

La puanteur est si forte que,

de partout aux alentours,

elle attire en masse

des cohortes de vermines

en ce lieu de ripaille.

 

Loin de vos cimetières,

loin de vos lamentations

et de vos prières, moi,

je veux creuser une fosse

pour y jeter mon cadavre.

A l'abri de vos cortèges

et de vos cérémonies,

j'inviterai mes amis les vautours

à se saigner à l'heure du festin !

Published by Dark Entries - dans Poèmes
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 16:15

La mort, assise sur le crâne de l'humanité

et sur ce trône, la profane au rire effronté,

se balance au son du tic-tac de l'horloge,

déesse sinistre et sans grâce,

dont le doigt impassible menace

et semble te dire d'un air morose:

Il est l'heure, souviens t'en !

 

Trois mille six cents fois dans l'heure,

de vibrantes sensations martèlent ton coeur

et semblent te dérober un morceau de plaisir,

repoussant vers d'autres lieux l'instant du délire.

 

Étonnants voyages pour fuir les mondes de l'éther

où chaque jour, tu descends d'un pas vers l'enfer,

à travers les ténèbres de tes yeux profonds,

faites pour égayer l'ennui de tes prisons.

 

De tes visions de rêve aux déserts qui scintillent,

tu traînes des scorpions accrochés à tes chevilles

où lové en croix tout autour de ton crucifix,

de la prière en pleurs, s'exalte le christ.

 

Et la mort, la despote à l'envie non rassasiée,

te plante son drapeau noir sur ton crâne incliné

et semble te dire d'un air morose:

Il est l'heure, souviens t'en !

Published by Dark Entries - dans Poèmes