Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Franck 40
  • Le blog de Franck 40
  • : Hubert-Félix Thiéfaine et Bauhaus font partie de mon univers... Musique, poèmes, citations et réflexions personnelles, politique, sport, passions et société composent ce blog. La bienvenue à vous !
  • Contact

Heure et date


Recherche

Pour des lendemains meilleurs

SOLEIL . CHERCHE . FUTUR

1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 19:14


Le Yellow Pages Endeavour  détenait le record de vitesse à la voile avec 46,52 noeuds sur 500 mètres
(avec un vent de 15 noeuds !), record réalisé le 26 octobre 1993 à Sandy Point en Autralie.

Depuis, les choses ont évoluées avec l'arrivée:

- de l' Hydroptère

Hydroptère: fastest...

- de Vestas SailRocket

Vestas SailRocket: introduction...

- de Macquarie Innovation

Macquarie Innovation speed sailing...

- et de WotRocket


La vidéo onthewater.com ...


 

  • Le 04/10/2008:


Alors qu'Alexandre Caizergues bat le record du monde de vitesse absolue de son compatriote Sébastien Cattelan établit la veille en Namibie
en kitesuf, le même jour en France, l'hydroptère flirte lui avec les 52 noeuds en vitesse maximale... pas mal quand même !


Compétition: 52 noeuds en V max !

Après une journée de vendredi où l’Hydroptère a du se résoudre à faire sa tentative dans la baie de Fos-sur-Mer à cause d’une houle d’un mètre très gênante au niveau de la plage Napoléon à Port-Saint-Louis-du-Rhône, Alain Thébault et son équipage étaient à pied d’œuvre dès ce samedi matin pour de nouveaux entrainements…
Mais à nouveau gêné par la houle, le bateau a du une nouvelle fois naviguer à l’abri dans un vent moyen entre 25 et 28 nœuds. Dans ce vent relativement modéré, l’Hydroptère améliore dans un premier temps sa Vmax (vitesse de pointe maximale) avec 49,5 nœuds pour réaliser finalement quelques heures plus tard 52 nœuds dans des conditions plus soutenues et un vent avoisinnant les 40 nœuds.
Ces temps annoncés ne restent bien entendus que des vitesses de pointe, certes intéressantes, l’Hydroptère ne communiquant pas pour le moment sur d’éventuels temps sur 500 mètres…

Sources : Hydroptère et Windsurf Journal


L' Hydroptère: entrainnement du 04/10/2008...







  • Le 13/11/2008:


Compétition: l' Hydroptère bat Yellow Pages.

Le 13 novembre dernier, grâce à un généreux courant de nord-ouest, le fameux Hydroptère en profitait pour aligner quelques runs sur la base de vitesse de Port-Saint-Louis-du-Rhône dans le sud de la France…
A peine 15 jours plus tard, le WSSRC (World Speed Sailing Record Council), qui valide les records à la voile, vient d’homologuer la performance de 46,88 nœuds sur 500 mètres, un record qui permet à Alain Thébault et son équipage de détrôner Yellow Pages en Classe D (46,52 nœuds réalisés en 1993) et devenir ainsi le voilier le plus rapide au monde…
Autre information intéressante, toujours pendant cette journée du 13 novembre, l’Hydroptère a réalisé une vitesse maximum de 53,69 nœuds doublée de plusieurs moyennes à plus de 52 nœuds sur 100 mètres !
Autant de bons indicateurs qui ont incité Alain Thébault à poursuivre l’aventure jusqu’au 22 décembre avec une nouvelle période de tentatives de 28 jours accordée par le WSSRC.

Sources : Hydroptère et Windsurf Journal



  • Le 03/12/2008:


Compétition: Vestas SailRocket 47,35 noeuds !

L’actualité de la vitesse à la voile s’affole une fois encore puisque 48 heures seulement après l’homologation du nouveau record de l’Hydroptère et ses 46,88 nœuds réalisés le 13 novembre dernier, voilà qu’un nouveau challenger se réveille en la présence de Vestas SailRocket !
Nous vous avions déjà parlions sur Windsurfjournal.com de Vestas SailRocket, un prao à aile rigide désaxée basé une grande partie de l’année sur le spot de Walvis Bay en Namibie et avec à sa tête Paul Larsen, un navigateur australien de renom âgé de 38 ans.
Jusque là très discret et n’ayant pas montré, il faut l’avouer, des aptitudes exceptionnelles, le projet Vestas SailRocket vient d’entrer le 3 décembre dernier d’un coup d’un seul par la grande porte des sérieux prétendants au record absolu.
En effet, ce jour-là à Walvis Bay, en réalisant l’incroyable performance de 47,35 nœuds de moyenne sur 500 mètres, Vestas SailRocket détrône officieusement (dans l’attente de la validation du record par le WSSRC) l’Hydroptère de son statut de voilier le plus rapide au monde !
En tentative officielle depuis la fin du mois de novembre, Vestas SailRocket a pu profiter de conditions parfaites qui lui ont permis de réaliser d’autres performances de tout premier ordre avec, par exemple, 51,76 nœuds en vitesse maximum ou encore 46,44 nœuds de moyenne sur 1000 mètres, le tout dans un vent variant entre 22 et 25 nœuds seulement !!!
Bien décidé à battre le record absolu, Paul Larsens devra malgré tout patienter puisque le même jour, une rafale un peu plus forte que les autres a vu le prao littéralement s’envoler avec une grosse frayeur pour le pilote (heureusement sans bobos) et une voile définitivement perdue en mer car trop abîmée…
Plus fort que des mots, les photos de cette journée et le résumé de Paul Larsen (en anglais) sur le site web officiel suffisent d’eux-mêmes pour "apprécier" l’intensité du vol plané !

Pour en savoir plus : http://www.sailrocket.com/live/?q=node/78#comments

Sources : Vesta SailRocket et Windsurf Journal


Vestas SailRocket: 47,35 nds (frissons garantis vers la 4ème minute)...



  • Le 21/12/2008:


Du nouveau et encore du spectaculaire dans la course aux 50 noeuds (sur 500 mètres) mais cette fois avec l'hydroptère !


http://img83.imageshack.us/img83/5241/chaviragehydropterecb9.jpg



Source: Windsurfjournal et Hydroptère


- 61 noeuds et un chavirage  le 21/12/2008:  

En tentative officielle jusqu’à ce lundi 22 décembre, l’Hydroptère et Alain Thébault étaient une nouvelle fois au rendez-vous ce dimanche sur le plan d’eau de Port-Saint-Louis-du-Rhône dans le sud de la France pour une ultime tentative dans un Mistral annoncé faiblissant…
Bien que ce dernier soit encore consistant avec des rafales jusqu’à 45 nœuds, l’Hydroptère s’élance malgré tout pour ce qui sera finalement le seul et unique bord du jour, un bord qui se solde par un "arrêt buffet" dans les règles !!!
Dans ces conditions particulièrement musclées, l’Hydroptère enregistre pourtant une performance étonnante avec une V max de 61 nœuds mais une rafale plus forte que les autres aura finalement eu raison du fameux bateau sur foils…
L’équipage s’en sort heureusement avec de légères blessures, un équipage qui a d’ailleurs vu arriver dans ses rangs depuis le début de la semaine dernière un certain Anders Bringdal qui est venu prêter main forte à Alain Thébault. Légèrement blessé au genou, S-10 s’en sort lui aussi avec plus de peur que de mal…
Remorqué au mouillage de Fos-sur-Mer, l’Hydroptère doit désormais être l’objet d’une vérification complète avant de repartir probablement en campagne de vitesse en février ou mars 2009.

Sources : Hydroptère et Windsurf Journal


Pointe de l' Hydroptère à 61 noeuds et chavirage...


Source: Windsurfjournal et Anders Bringdal


- L'oeil... d'Anders Bringdal le 22/12/2008:

On savait Anders Bringdal passionné par le monde de la voile, depuis bientôt deux semaines, le plus méridional des suédois officie sur l’Hydroptère au poste d’embraqueur solent et apporte également à Alain Thébault son expérience sur l’optimisation des voiles. A bord de l’Hydroptère le dimanche 21 décembre, S-10 revient sur ce chavirage spectaculaire et heureusement sans gravité !
"Dimanche, nous avons vécu quelque chose d’assez extrême. Nous avons lancé le bateau dans des conditions correctes avec 35 nœuds de vent et durant le run, le vent s'est levé fortement… Nous étions autour des 55 nœuds quand la grosse risée est arrivée, le bateau a alors accéléré violemment jusqu'à apparemment 61 nœuds !
Durant cette rafale, le bateau a commencé à piquer du nez et, à cause de la force à l'écoute, nous n’avons pas réussi à choquer assez rapidement. A force de toucher l'eau, le bateau s'est presque arrêté net et on a chaviré 3 secondes plus tard... Nous avons tous des bleus partout mais tout le monde va bien, sauf le mât de l'Hydroptère qui n'a pas résisté !!!
Personnellement, je n'ai jamais vécu une glisse pareille et je suis sûr que ce bateau est capable de faire un run de 500 mètres à plus de 55 ou 60 nœuds !!! Ce n'est qu'une question de réglages au niveau de l'équipage car les forces, l'effort et la précision que cette vitesse élevée demande, personne ne l'avait vécu jusqu'à maintenant...
La chose qui me rend triste, c'est que le bilan du "speedloop raté" coûte beaucoup plus cher qu’un râteau en plein run en windsurf !!!
Pour moi, c'est une expérience de fou et c'est un vrai honneur de pouvoir naviguer avec des grands marins pareils ! Et même aujourd'hui, je n'en reviens toujours pas qu'on ait réussi à naviguer à plus de 112 km/h sur l'eau !!! C'est un truc de ouf total !!!"

Sources : Anders Bringdal et Windsurf Journal


Remorquage de l' Hydroptère...


Pas de bol décidément...  
Faut croire que passé une certaine vitesse, on n'est plus maître de son engin !


Published by Dark Entries - dans Passions